Vos témoignages

Ici, vous avez la parole. D'avance, un immense MERCI pour votre participation.

Jean-Marc

La cathédrale et le ballon

Dans une cathédrale, l'air circule librement et à pression ambiante.
Toutes les pierres des piliers et des voûtes sont comprimées sous les contraintes de la pesanteur, mais assez solides pour qu'aucune ne subisse l'écrasement.
La cathédrale ne risque pas de s’écrouler.
Le chant peut se réverbérer sur ses parois et longtemps résonner dans cet espace dégagé.
Après avoir gonflé un ballon de baudruche, l'air y est immobile, enfermé sous pression. 
Son enveloppe étanche est entièrement tendue, sous l’effet de la pression de gonflage.
Le gonfler un peu plus, ou le piquer le ferait même éclater.
Le ballon retomberait plus vite qu’un soufflet.
Si l'on en débouche l'ouverture, lâché, il s’envolera comme une fusée.
L'air s’écoulera bruyamment, jusqu'à s'épuiser.

Maki

Extrait de son mémoire en vue de l'obtention d'un Diplôme d’Etat de professeur de musique : Enseignement vocal, classique à contemporain, Chant lyrique. Session 2023, dont le titre est : Estime de soi des élèves. Maki a obtenu son DEM au CRD de Cachan, après 3 années passées dans ma classe.

« Après, j’ai commencé mes études de chant au CRD en région parisienne, et travaillé avec une nouvelle professeure. Cette professeure a beaucoup appréciée mes qualités comme chanteuse malgré mes difficultés techniques. Je pouvais sentir mes progrès avec elle et j’ai senti l’amélioration de ma confiance en soi et de l’estime de soi. Si je n’avais pas travaillé avec elle, je ne pense pas que j’aurais pu rentrer au CEFEDEM. »

Sarah

Bravo Hélène pour ce travail. Au delà de l'apprentissage du chant, tes cours sont de véritables leçons de vie à travers les exercices sur le souffle. Merci.

Postez le votre !
Ce site est protégé par reCAPTCHA et Google Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation.